27 novembre 2017

Le testament silencieux de Chaplin.

La Cinquième, 14 h 05, Cycle Chaplin: «la Comtesse de Hong-kong», film de 1965. Le testament silencieux de Chaplin. Par Louis SKORECKI — 1 décembre 1997      La Cinquième, 14 h 05, Cycle Chaplin: «la Comtesse de Hong-kong», film de 1965. Le testament silencieux de Chaplin. Dix ans après Un roi à New York, Charlie Chaplin se lance dans la Comtesse de Hongkong, projet improbable qui sera aussi son dernier film. Confiant à deux stars mondiales, Sophia Loren et Marlon Brando, la... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 00:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2017

L'éden suisse de Charlie Chaplin

L''Express ete, mercredi 23 juillet 2014, p. 82 L'éden suisse de Charlie Chaplin Mylène Sultan C'est à Corsier-sur-Vevey, dans le canton de Vaud, que le grand acteur et réalisateur vit ses plus douces années, dans une demeure cossue surplombant le lac. Acquis en 1952, à 63 ans, le manoir de Ban est sa maison du bonheur, qu'il partage avec ses enfants et une jeune femme délicieuse. En ce jour pluvieux de juillet, le manoir de Ban bourdonne d'activité : des camions stationnent dans le jardin, des ouvriers vont et... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2017

«Chaplin n'était pas un clown triste»

Tribune de Genève Fines gueules, samedi 11 octobre 2014, p. 22 «Chaplin n'était pas un clown triste» Contocollias De Corsier-sur-Vevey à la Cinémathèque de Bologne, David Robinson a retrouvé les pages de «Footlights», un roman écrit par Charlie Chaplin. Il raconte page 22 David Robinson, historien, directeur du festival de Pordenone, en Italie, s'est taillé une solide réputation de «Chaplinite». Auteur d'une biographie définitive, le Britannique a traqué les feuillets deFootlights, roman longtemps perdu qui... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 16:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2017

Quand Charles Chaplin devint Charlot

L'Indépendant CATALAN samedi 18 décembre 2010 Quand Charles Chaplin devint Charlot Richard Pevny C'est en 1914, très exactement le 5 janvier, que Charles Chaplin fait ses premiers pas devant une caméra, pas encore dans les habits de Charlot. Mack Sennett, qui a fondé le studio Keystone en 1912, a attiré à Hollywood Chaplin qui se trouve aux Etats-Unis en tournée avec la troupe de Fred Karno où il a fait ses débuts à Londres à l'âge de 16 ans. Un garçon famélique et craintif que le directeur du Casey's Circus a engagé... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2017

Archives du Kid

Libération Livres, samedi 19 décembre 2015, p. 43 Spécial ouvrages illustrés Archives du Kid : les grandes espérances de Charlie Chaplin Natalie Levisalles Une des premières photos du livre est le portrait d'un enfant sensible et inquiet, sur le qui-vive peut-être. Charlie joue le rôle de Sammy, le petit vendeur de journaux, dans Jim, a Romance of Cockayne sur une scène londonienne en 1903. A vrai dire, Charlie n'est plus vraiment un enfant, mais un adolescent de 14 ans, dont le père est mort et la mère internée... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2017

De rire et de führer

Libération CINEMA, mercredi 16 octobre 2002, p. 1, 2, 3 De rire et de führer Tourné en 1939-1940, incroyablement prophétique, «le Dictateur» de Chaplin ressort en copie neuve. LEFORT Gérard A lire David Robinson, son biographe instruit (1), il semble que dès 1937 Chaplin envisageait un film sur Hitler, estimant que se développaient «pas mal de mauvaises manières dans le monde». Mais c'est à l'été 1938 que le projet du Dictateur va prendre corps, lorsque Chaplin s'adjoint deux jeunes écrivains, Dan James et Robert... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2017

Il a visité l'Algérie en 1931 Chaplin, l'anticolonialiste

Liberté (Algérie) A la une / Culture, mardi 22 novembre 2016 Il a visité l'Algérie en 1931 Chaplin, l'anticolonialiste Par Houchi Tahar Le comédien et réalisateur le plus populaire au monde, le vagabond, l'agitateur et ami des pauvres, Charlie Chaplin, trente-neuf ans après sa mort, se voit dédier le musée "Chaplin's World", sur sa vie et son oeuvre (1889-1977). Une vie qui a croisé un certain avril 1931, l'Algérie. Le Manoir de Ban, demeure familiale de Charlie Chaplin, achetée à Corsier-sur-Vevey (VD) en décembre 1952,... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2017

En Suisse, Charlot fait un carton

Le Figaro, no. 22484 Le Figaro et vous, mercredi 23 novembre 2016, p. 47 voyage En Suisse, Charlot fait un carton MUSÉE Sur les hauteurs de Vevey, le Chaplin's World a accueilli plus de 300 000 visiteurs, six mois après son ouverture. Deux fois plus que prévu. Viguié-Desplaces, Philippe Exploité par la Compagnie des Alpes qui a acquis un certain savoir-faire dans le monde des attractions avec le Parc Astérix, le Musée Grévin ou le Futuroscope, le Chaplin's World confirme la bonne santé de la filière. Ce... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 12:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2017

Un baladin messianique

Le Monde mardi 27 décembre 1977 Un baladin messianique JEAN DE BARONCELLI Charlie Chaplin est mort dimanche 25 décembre, à l'âge de quatre-vingt-huit ans, dans son Manoir du Ban, près de Vevey (Suisse). Ses obsèques auront lieu dans la plus stricte intimité, à une date qui n'est pas encore fixée. En 1950, un magazine avait entrepris une enquête afin d'établir la liste idéale des dix nommes les plus célèbres du demi-siècle Charlie Chaplin figurait sur cette liste aux côtés d'Einstein, de Picasso d'Eisenhower... Si... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 novembre 2017

Chaplin sa vie, son art (David Robinson)

  Ce livre constitue la biographie de référence sur Chaplin et est complémentaire de son autobiographie. Il a été publié 20 ans après l'autobiographie de Chaplin. Le récit de Chaplin est précis et fidèle, mais pas toujours complet. Des pans entiers de son autobiographie sont délibérément omis. Donc David Robinson couvre ces manques grâce aux archives de Chaplin auxquelles il a eu accès. Chapitre 1: une enfance londonienne. Le nom des Chaplin laisse supposer qu'ils descendaient des huguenots installés dans l'est de... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]